Lac de Castillon – Grand lac public – Alpes de Haute-Provence (04)

0
126
Lac de castillon

Le lac de Castillon est le premier lac artificiel rencontré sur le fil du Verdon. Il s’étend sur de 8 kilomètres entre Castellane et Saint-André-les-Alpes et couvre près de 500 hectares. En superficie, il est le deuxième lac le plus vaste de la vallée du Verdon, juste derrière le lac de Sainte-Croix. Assez différent d’un point de vue paysager, le lac de Castillon vous rappellera davantage les contours des lacs de montagne des Alpes toutes proches. Niché au cœur du Parc Naturel Régional du Verdon, ce lac est une magnifique étendue aux couleurs émeraude où de multiples activités sont possibles durant vos vacances.

Lac de Castillon - vue aérienne
Lac de Castillon – vue aérienne

Historique du barrage de Castillon :

La Société hydroélectrique du Verdon (SHEV) obtient la concession pour le barrage de Castillon en 1928, en même temps que celle pour celui de Chaudanne. Elle bénéficie pour la construction du barrage des réparations dues par l’Allemagne au lendemain de la Grande Guerre et confie les travaux à la société Verdonbau. Celle-ci emploie environ 1 200 ouvriers, dont de très nombreux Allemands et fait venir tout son matériel d’Allemagne. La première pierre est posée en 1929.

À la suite de la faillite en 1932 de la Société hydroélectrique du Verdon (SHEV), les travaux sont interrompus et le chantier surveillé par un gardien allemand. En 1936, la partie déjà édifiée du barrage est atteinte par un incendie peut-être criminel qui détruit les concasseurs destinés à la production de graviers pour le béton du barrage. L’enquête ne donne rien : les différentes hypothèses, sabotage, escroquerie aux assurances, ne peuvent être départagées.

La concession est reprise en 1938 par le concurrent de la SHEV, l’Énergie électrique du littoral méditerranéen (EELM). Elle ne reprend les travaux qu’en 1941, après le vote d’une loi accordant des crédits publics5, mais avec une soixantaine d’ouvriers seulement. En juillet 1945, le chantier de construction redémarre rapidement, avec 2 200 ouvriers dont 800 prisonniers de guerre allemands. La construction n’est pas ralentie significativement par les sabotages du 19 février 1947, et le barrage est mis en service l’année suivante. Le cimetière de Castillon a été déplacé rive gauche du lac, l’Aire des Saints, avec une quinzaine de tombes et le monument aux morts 1914-1918. Une chapelle y a été construite.

Terminé en 1948, après 20 ans de péripéties, le barrage de Castillon a formé son lac d’un volume de 150 millions de mètres cubes7 (500 ha).

Lac de Castillon - une eau émeraude
Lac de Castillon – une eau émeraude

Caractéristiques du lac de Castillon :

Type de lac : Lac de barrage

Lac public : Géré par l’AAPPMA La truite du Haut Verdon.

Mis en eau : Mis en service en 1948

Année(s) de vidange du lac : dernière vidange en novembre 2018

Difficulté : Moyen

Pêche de nuit autorisée : Oui, sur 3 secteurs.

Altitude : Situé à 879 mètres d’altitude.

Superficie : lac d’une superficie de 500 hectares.
Le lac de Castillon s’étend sur une longueur de 8 kilomètres. Sa superficie totale est donc de 500 hectares, soit le deuxième plus grand des lacs du Verdon, après celui de Sainte-Croix. Le lac contient 150 millions de m3 d’eau. La principale raison d’être de ce lac est l’irrigation, avec environ 85 millions de m3 d’eau réservés à l’agriculture.

Profondeur / Topographie : La profondeur maximale de 100m.
La végétation riveraine est surtout composée de pins sylvestres. La végétation aquatique est absente, ce qui, ajouté aux barres rocheuses pelées qui dominent le paysage, accentue le côté minéral de ce lac.

Lac de Castillon
Lac de Castillon

Réglementation du lac de Castillon :

  • Pêche de nuit ouverte sur 3 secteurs du 1er juin au 19 novembre :
    • Commune de CASTELLANE : sur la rive située entre le barrage EDF de Castillon jusqu’à l’embouchure du ravin du Cheiron, (le long du RD 955)
    • Commune de SAINT-ANDRÉ-LES-ALPES : sur la rive droite depuis le pont de Méouilles jusqu’au pont de Saint-Julien (RN202).
    • Commune de SAINT-JULIEN-DU-VERDON : dans la baie du Touron sur la rive située sous le village de Saint-Julien depuis l’éperon de Saint-Julien (Côte 881) jusqu’à l’embouchure du RIOU.
  • Pêche autorisée uniquement de la rive
  • Pêche aux esches végétales uniquement.
  • Aucune carpe capturée par les pêcheurs amateurs aux lignes ne peut être maintenue en captivité ou transportée depuis une demi-heure après le coucher du soleil jusqu’à une demi-heure avant son lever.
  • Embarcation autorisée
  • Moteur thermique autorisé
  • Par mesure de sécurité, il est interdit de pêcher à l’amont et à l’aval des ouvrages de retenue EDF et d’accéder aux berges des canaux. Des pancartes indiquent ces limites.
Lac de Castillon
Lac de Castillon

Les carpes de la retenue de Castillon :

  • Poids moyen des carpes : 12 kilos. Cheptel moyen de carpe. Depuis des années, le biotope aidant, les populations de carpes cuirs, communes et miroirs se sont développées de telle manière qu’elles sont devenues un objet de regroupement touristique pour les carpistes.
  • Record carpe : Peu d’information ; on parle de quelques carpes de 20 Kilos. A noter un Sandre de 10 kgs a été capturé sur les rives du lac au lieu dit « Le Plan ». Ce monstre a été pris à la bouillette moule et crabe.
  • Population piscicole : Le suivi piscicole a été réalisé par l’ONEMA en 2010. Le peuplement pisciaire de la retenue de Castillon est dominé par les cyprinidés d’eau calme thermophiles (gardon, ablette, brème bordelière). Les espèces au caractère rhéophile, autrefois inféodées au Verdon, ne sont plus capturées ou en proportion très faible. Leurs abondances régressent par rapport au précédent inventaire (CEMAGREF 1999), qui montrait déjà des changements dans la structure du peuplement. Cette évolution est celle habituellement constatée au sein des retenues marnantes de moyenne montagne. En ce qui concerne les espèces, le sandre ne montre pas un développement significatif de sa population depuis 1999. Les capacités de développement de cette espèce dans la retenue semblent ainsi limitées, notamment en raison de la température de l’eau liée à l’altitude du secteur (800 m). Le brochet connaît également des difficultés de développement, liées principalement à l’existence d’habitats de reproduction et de nurseries fonctionnelles réduites en raison du marnage important de la retenue. Le maintien optimal de la truite fario dépend d’une part des conditions thermiques et oxymétriques dans le plan d’eau et d’autre part des possibilités d’accès à ses frayères sur le Verdon et ses tributaires. L’unique prospection en fin d’été a pu cependant sous estimer ses abondances dans la retenue.
  • Indésirables : Brêmes
Lac de Castillon
Lac de Castillon

Informations complémentaires sur le lac de Castillon :

  • Assez haut en altitude (880m), il convient de lui réserver des pêches entre avril et octobre pour réussir.
  • Peu pêché, il ne semble pourtant pas un lac excessivement difficile dans le sens où les bons postes à carpes sont rares et sautent vite aux yeux.
  • En été, le Castillon est moins fréquenté que ses petits frères plus en aval, un plus pour une visite estivale. De jolies miroirs bien écaillées sont à prendre dans un cadre de rêve, sauf sur le secteur de nuit le long de la route à côté du barrage où le rêve deviendra vite un cauchemar avec les voitures juste derrière vous…
  • Présence de trois bases de loisirs proposant de nombreuses activités nautiques : canoë, pédalo, paddle, bateau à moteur ou à voile depuis Castellane, Saint-Julien-du-Verdon, ou Saint-André-les-Alpes.
  • Présence de nombreuses criques accessibles en bateau pour pêcher la carpe au calme

Géolocalisation du barrage de Castillon :

  • Région : Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Département : Alpes de Haute-Provence (04)

Vidéos du Lac de barrage de Castillon :

Ils parlent du lac de Castillon :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.