A la redécouverte du plus grand lac artificiel de plaine de l’hexagone : Le Der

Nous sommes en mai 2018, et nous voilà de retour avec mon ami Patrick sur les rives d’un lac qui nous donne du fil à retordre. Nous sommes installés de nouveau sur les rives du plus grand lac artificiel de plaine de notre bel hexagone. Depuis les années 90, les miroirs bossues de cette immensité d’eau font voyager chaque année des centaines de pêcheurs de carpe de toute l’Europe. Le lac du Der est pour moi une destination mythique que j’ai eu le bonheur d’aborder dans les années 2000 avec des résultats au-delà de mes espérances. Le Der fait partie du circuit de ces grandes destinations incontournables pour tous les amoureux des grands espaces, en quête de gigantisme et de nature sauvage…

Le Der est une destination mythique et il devait faire l’objet d’un épisode H2O, il ne pouvait pas en être autrement !

Le plus grand obstacle aujourd’hui dans le fait d’aborder le Der est de loin sa réglementation. Un mécanisme de réservation de postes une année à l’avance à la fois contraignant et rigide qui rend plus difficile le fait d’être mobile. Les règles sont figées, nous les acceptons avec Patrick et tenterons de démultiplier nos approches pour mettre de jolies communes de la nouvelle génération au filet…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.