Etangs de Vaux et de Baye – Grand lac public – La nièvre (58)

Publicité

Les étangs de Vaux et de Baye se situent dans le département de la Nièvre (58), dans le sud-ouest de la région Bourgogne-Franche-Comté.
Vaste étendue d’eau de 220 hectares, dans un environnement forestier très sauvage.

Cette superficie  se décompose de la façon suivante: l’étang de Vaux de 130 ha au nord, l’étang de Baye de 74 ha au sud, l’étang de la Perchette de 16 ha au nord de l’étang de Vaux.

Etangs de Vaux et de Baye
Etangs de Vaux et de Baye

Un magnifique parcours de pêche pour les inconditionnels des sites encore préservés. De longues anses se perdent dans la forêt et demeurent peu accessibles à moins de se munir d’un matériel léger ou de prévoir une embarcation.

Etangs de Vaux et de Baye
Digue étangs de Vaux et de Baye
Digue étangs de Vaux et de Baye

Historique des étangs de Vaux et de Baye :

Les étangs de Vaux et de Baye ont été créés à la fin du 19ème siècle, afin d’alimenter le canal du Nivernais.
Les étangs de Baye et Vaux sont connus aujourd’hui pour leur richesse écologique.

Le réservoir de Vaux fut aménagé sur un étang naturel. Le projet d’achèvement de l’étang de Vaux est approuvé par le directeur général des Ponts-et-Chaussées en 1837. Il consistait « à ouvrir une rigole pour amener les eaux de l’Étang de Vaux dans le bief de partage, et enfin à donner à la partie inférieure de cette rigole un profil assez grand pour que les bateaux puissent y entrer et en prendre les bois déposés sur les plates-formes pratiquées à droite et à gauche ».

Etangs de Vaux et de Baye
Etangs de Vaux et de Baye

Les travaux sont adjugés le 25 mars 1837 ; ils comprenaient la construction d’un déversoir, d’un pont sur la rigole de prise d’eau, d’une bonde de fond pour l’étang de Vaux, les réparations de l’aqueduc de prise d’eau de l’étang de Vaux les revêtements en perrée (Archives départementales de la Nièvre, S 4426-4446). Une augmentation des dépenses est cependant demandée en 1842 (Archives nationales, F14 6984). Les travaux d’une rigole alimentant l’étang, appelée rigole de l’Aron, sont déclarés d’utilité publique en 1868. Ils sont complètement terminés en 1881 (Archives nationales, F14 6989).

Le réservoir est alimenté naturellement par des cours d’eau, mais aussi par la rigole de l’Aron : mesurant près de 24 kilomètres, elle débouche dans l’étang à gauche de la digue.

Etangs de Vaux et de Baye

Caractéristiques des étangs de Vaux et de Baye :

Type de lac : lac de barrage de 2ème catégorie

Lac public : Géré par l’AAPPMA – « la Perchette ».

Mis en eau : Les étangs de Vaux et de Baye ont été mis en eau au 19ème siècle

Année(s) de vidange du lac : Les étangs de Vaux et de Baye ont été vidangé à l’automne 2013, afin d’optimiser leur gestion piscicole. Ils ont été rouverts à la pêche en 2015.

En 2022, des travaux de réfection de la digue entre les étangs de Vaux et de la Perchette ont été réalisés, nécessitant un fort abaissement de l’étang de Vaux et la vidange de l’étang de la Perchette.

Etangs de Vaux et de Baye vidangés
Etangs de Vaux et de Baye vidangés

Difficulté : difficile, pression de pêche grandissante.

Pêche de nuit autorisée : la pêche de nuit est autorisée à l’étang de Vaux, sur 900 mètres, sur la rive droite, du 1er Février au 31 octobre.

  • Limite amont : extrémité de la réserve de la Queue des Usages (100m de la digue des usages)
  • Limite aval : un point situé à 20m en amont de la rampe de moise à l’eau des barques située derrière la colonie de vacances de Palaiseau
Secteur de nuit de l'étang de Vaux
Secteur de nuit de l’étang de Vaux

Altitude : Les étangs de Vaux et de Baye sont situés à 235 mètres d’altitude.

Superficie : Ces étangs couvrent une superficie totale de 220 hectares et ont une capacité maximale de 6,63 millions de mètres cubes. Ils comprennent en réalité :

  • l’étang de Vaux (130 ha) au nord
  • l’étang de Baye (74 ha) au sud
  • l’étang de Perchette (16 ha) au nord de l’étang de Vaux et souvent confondu avec ce dernier
Etangs de Vaux et de Baye

Profondeur / Topographie : 

  • L’étang de Baye : D’une profondeur uniforme de 3 à 4 mètres, ses fonds sont limoneux et l’on trouve peu de végétation aquatique. Son niveau reste stable durant toute l’année pour les besoins de la base nautique administrée par le Conseil Général de la Nièvre.
    Deux digues autorisées à la pêche le bordent sur sa partie Sud et Est. En été, les pêcheurs privilégient les « coups du matin et du soir » en dehors de l’activité touristique en pleine journée.
    Son niveau reste stable toute l’année, afin de permettre le bon fonctionnement de sa base nautique.
Etangs de Vaux et de Baye
  • L’étang de Vaux : C’est le plus grand mais aussi le plus sauvage et il est totalement interdit aux activités nautiques autres que la pêche (motorisation interdite).
    Entouré de forêts, il n’est accessible du bord qu’en certains endroits. Sa partie ouest, jonchée de grandes roselières, est en revanche inaccessible sans bateau.
    Sa profondeur moyenne est de 3,5 mètres, pour une maximale de 5m au niveau de la digue.
    La végétation aquatique est abondante, assurant une bonne reproduction des espèces présentes ; l’étang de Vaux, constitue une réserve ornithologique qui accueille des espèces végétales et animales remarquables. La beauté du site classé « Espaces Naturels Sensibles ».
Etangs de Vaux et de Baye

Réglementation des étangs de Vaux et de Baye :

  • Pêche de nuit autorisé à l’étang de Vaux, sur 900 mètres, sur la rive droite.
  • Aucune carpe capturée par les pêcheurs amateurs aux lignes ne peut être maintenue en captivité ou transportée depuis une demi-heure après le coucher du soleil jusqu’à une demi-heure avant son lever.
  • La dépose des montages ne doit se faire que par le lancer à l’aide de canne à partir du bord.
  • En plan d’eau la zone autorisée à la pêche à toute heure ne peu en aucun cas dépasser, d’une part l’axe median de la retenue, et d’autre part les deux perpendiculaire de la berge correspondant aux limites amont et aval du parcours.
  • Seules les bouillettes et esches d’origines végétale sont autorisées pendant la pêche de nuit. L’existence d’un parcours de nuit n’autorise en aucun cas à faire du camping, réglementé par chaque commune sur son territoire.

Les réserves : Pas de réserve.

Etangs de Vaux et de Baye
Etangs de Vaux et de Baye

Les carpes des étangs de Vaux et de Baye :

Population piscicole : Les variétés de poisson sont multiples : brochet, sandre, perche, gardon, carpe miroir, tanche. Certains poissons dépassent les 20 kgs.

En 1998 une forte mortalité de carpes à décimée le cheptel. Mais la population de carpes communes et miroirs qui a survécue est d’une très belle moyenne, avec des spécimen à plus de 20kg. Depuis l’appma de Vaux à effectué de petits lâchers.

Poids moyen des carpes : Le poids moyen des carpes tourne aux alentours de 7 à 8 kilos. Présence de quelques carpes de 20 kilos

Le(s) record(s) : Il semblerait que le record soit aux alentours des 20 kilos

Côté indésirables : Brêmes

Informations complémentaires sur les étangs de Vaux et de Baye :

  • Ces étangs, situés au centre du département, ont bénéficié de gros travaux d’aménagements. Le site est idéal pour venir passer une journée en famille, avec des postes de pêche bien dégagés et un sentier pédestre sur toute la rive Est.
  • La Perchette offre aux pêcheurs une presqu’île très bien aménagée avec un parking et 2 pontons handipêche.
  • Une pêche en barque autorisée sur Vaux (moteur électrique uniquement) et des mises à l’eau faciles sur les deux rives.
  • Les embarcations sont interdites sur la Perchette.
  • A noter aussi la proximité de la rigole sortant de la digue de Vaux, riche en friture, et le canal du nivernais à Port Brûlé.
  • A partir de 2020, l’ étang de Vaux passe en No kill brochet avec une des queues qui passe en réserve totale et une pêche à une seule canne aux leurres.
  • Les étangs de Vaux et de la Perchette sont entourés de forêts. Ils abritent un milieu écologique remarquable ainsi que des sentiers d’interprétation aménagés, qui permet à chacun de découvrir tout au long de l’année, la beauté du site classé « Espaces Naturels Sensibles ». La base nautique possède des Catamarans, des puddles, des planches à voile, des bateaux électrique.
Etangs de Vaux et de Baye

Géolocalisation des étangs de Vaux et de Baye :

  • Région : La Bourgogne
  • Département : La nièvre (58)

Vidéos des étangs de Vaux et de Baye :

Ils parlent des étangs de Vaux et de Baye :

Publicité
Stéphane Colinmaire
Stéphane Colinmairehttps://www.colinmaire.net
Passionné du digital et de la pêche. Depuis plus de 20 ans, blogueur pour présenter des destinations de pêche pour capturer des carpes du domaine public ou privé.

Articles du même auteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire !

Publicité

Derniers articles

Europa Carp – Chef de Ville – lac privé – Seine et Marne (77)

Europa Carp vous invite à découvrir son étang de pêche de renom : Chef de Ville, situé en Seine et Marne, dans le 77, à Armentières en Brie. Avec une superficie de 7,5 hectares, ce plan d'eau vous offre une expérience de pêche inoubliable, dans un oasis de calme et de détente. Europa Carp héberge un beau cheptel, composé de carpes communes, de carpes cuir et de miroir, mais aussi des amours blancs, des carpes koï et d'esturgeons.

Domaine de la Maveline 2 – Lac privé – Côte-d’Or (21)

Le domaine de la Maveline 2 est situé au milieu de la belle région de Bourgogne, à Grevolles, dans le département de la Côte d'Or. Cet étang magnifique de 20 hectares, est un écrin de verdure, vous offrant la possibilité de pêcher sur des postes isolés et soigneusement aménagés, le long de berges sauvages et capricieuses.

Lac du Bourdon – Grand lac public – Yonne (89)

Le Réservoir du Bourdon ou lac du Bourdon est un lac artificiel situé sur les communes de Saint-Fargeau et Moutiers-en-Puisaye, dans le département de l’Yonne (89), en région Bourgogne-Franche-Comté. Avec une superficie de 189 hectares, ce lac en forme de « cheval » est le plus vaste de la région. Il fait partie du bassin versant de la Seine.
Publicité